Le permis mer

 

Permis plaisance.jpg
Pour assurer votre sécurité et celui de votre équipage, le permis mer est fortement recommandé.

Si le permis mer n'est pas obligatoire en Nouvelle-Calédonie, il est fortement conseillé de suivre une formation permettant de l'obtenir, et ce pour les raisons suivantes :

  • on ne s’improvise pas pilote d’un bateau à moteur ;
  • le lagon peut être un faux-ami ;
  • un au moins des utilisateurs présents à bord doit avoir des connaissances suffisantes ;
  • si le sens marin et la prudence ne se décrètent pas, il faut cependant partir sur de bonnes bases et connaître les fondamentaux.

 

L’inscription

Pour constituer un dossier d’inscription, il faut se rendre dans un centre de formation privé (bateau école) qui, par la suite, se rapprochera de la direction des Affaires maritimes pour les formalités d'inscription aux sessions d'examens.

La personne souhaitant se présenter au permis mer (côtier ou hauturier) doit :

  • être âgé d’au moins 16 ans au moment de l’inscription ;
  • remplir les conditions d’aptitude médicale (certificat médical à fournir) ;
  • justifier d'une durée de résidence de six mois au jour de l’inscription ;
  • justifier de l’obtention du Certificat restreint de radiotéléphoniste (CRR). Le CRR, qui permet d'utiliser une VHF, peut être obtenu avant ou après l’obtention du permis côtier, lequel vous donnera l’autorisation de naviguer jusqu’à 6 milles des côtes.

Les épreuves du permis côtier

L'épreuve théorique est organisée sous la forme d’un questionnaire à choix multiples (QCM), basé sur le code maritime. 

L'épreuve pratique est validée par un examinateur des Affaires maritimes qui évalue la bonne acquisition de compétences et la maîtrise de certaines manœuvres. 

Les épreuves du permis hauturier

Une épreuve de lecture de carte et une épreuve de connaissances des marées sont prévues.

 

Testez vos connaissances

Question 1. Identifiez la balise ci–après :
Un danger isolé
une zone d’exercice militaire
une marque d’eaux saines
Réponse correcte.
Mauvaise réponse. Cette balise désigne un danger isolé.
Question 2 .Sur votre bateau à moteur, vous naviguez à petite vitesse, lorsqu’un navire à voile arrive derrière vous, au même cap que vous; il a l’intention de vous doubler :
il est rattrapant donc vous restez prioritaire et maintenez votre route constante
vous accélérez
il navigue à la voile, donc il est prioritaire. Vous manoeuvrez pour dégager sa route
Réponse correcte.
Mauvaise réponse. Dans cette situation vous êtes prioritaire et maintenez votre route constante.
Question 3 . En Nouvelle–Calédonie, qui déclenche les secours et assure la coordination du sauvetage en mer ?
pompiers (caserne de Nouméa)
la gendarmerie (centre opérationnel de la gendarmerie)
le PC Secours en mer (MRCC Nouméa)
Réponse correcte.
Mauvaise réponse. C’est le PC Secours en mer (MRCC Nouméa) qui déclenche les secours.
Question 4 . Vous êtes en détresse. Comment donnez vous l’alerte par VHF ou, à défaut, par GSM ?
Canal VHF 16 ou numéro 16
Canal VHF 17 ou numéro 17
Canal VHF 18 ou numéro 18
Réponse correcte.
Mauvaise réponse. En cas de détresse il faut donner l’alerte par le Canal VHF 16 ou le numéro 16.
Question 5 . Vous entrez dans la petite rade de Nouméa lorsque vous apercevez la balise ci–après :
c’est une marque de chenal, je la laisse à tribord (droite)
c’est une marque de chenal, je passe indifféremment à droite ou à gauche
c’est une marque de chenal, je la laisse à babord (gauche)
Réponse correcte.
Mauvaise réponse. Cette balise est une marque de chenal et il faut la laisser à babord (à gauche).
Question 6 . Vous naviguez à 100 mètres du bord. Votre vitesse est limitée à :
3 noeuds (5 km/h)
5 noeuds (9 km/h)
8 noeuds (15 km/h)
Réponse correcte.
Mauvaise réponse. La vitesse est limitée à 5 noeuds ( 9 km/h).
Question 7 . A proximité d’un îlot, vous identifiez la balise ci–après :
elle signale un récif
elle signale une passe
elle délimite une réserve naturelle
Réponse correcte.
Mauvaise réponse. Cette balise délimite une réserve naturelle.
Question 8 . Vous apercevez une plate dont l’occupant fait les gestes suivants. De quoi s’agit–il ?
c’est un signal de détresse : vous vous déroutez
c’est une contribution à la stabilité de l’embarcation
c’est un signal de courtoisie prévu par les usagers de la mer, vous répondez
Réponse correcte.
Mauvaise réponse. C’est un signal de détresse.
Question 9 . A proximité d’un îlot, vous voyez la bouée ci–après :
c’est une bouée babord de chenal de plage
c’est une bouée de corps mort
c’est une bouée délimitant une zone de mouillage
Réponse correcte.
Mauvaise réponse. C’est une bouée babord de chenal de plage.
Question 10 . A bord d’un bateau, où trouvez–vous les informations sur la capacité et la puissance maximum ?
sur le journal de bord tenu par le skipper
sur la plaque signalétique apposée à l’arrière du bateau par le constructeur ou l’importateur
sur le moteur lorsqu’il est installé par le constructeur ou l’importateur
Réponse correcte.
Mauvaise réponse. On trouve ces informations sur la plaque signalétique apposée à l’arrière du bateau par le constructeur ou l’importateur.